أنت هنا:Articles en français»Dénigrer les savants

Dénigrer les savants

  • Toufik Amrouni
L'Article a été vu 626 fois

 

Les savants jouissent d’un haut rang et d’une place élevée, leur statut est donc préservé, leur honneur sauvegardé et n’y porte atteinte qu’un vil individu privé de succès.

Ibn ‘Assakir a dit : « Certes la chair des savants, que la miséricorde d’Allah soit sur eux, est venimeuse et l’habitude d’Allah de percer à jour les confidences de ceux qui les dénigrent est connue ; car les critiques à leur égard, de ce dont ils sont innocents, est une affaire grave. Ainsi, porter préjudice à leur dignité usant d’usurpation et de calomnie est un délassement décharné. Quant à la diffamation sur quiconque parmi ceux qu’Allah a élu afin d’édifier la science est un comportement condamnable ».

Donc, quiconque daigne dénigrer les savants de la Sounnah, qu’il dispose sa personne aux tumultes ainsi qu’aux indignations, qu’il se prépare également à faire face aux embarras et aux difficultés. Allah Le Très Haut dit : « Quiconque fait un mal sera rétribué pour cela, et ne trouvera en sa faveur, hors Allah, ni allié ni secoureur » [verset 123. Sourate Les femmes].

Et parmi les maux les plus conséquents qu’un homme puisse provoquer, le fait qu’il discrédite le savant bien guidé qu’Allah a érigé en tant que phare lumineux et envers qui reviennent les gens afin d’être éclairés sur divers sujets, vers qui ils se précipitent lors des afflictions.

Car le fait de l’accabler d’accusations inexactes, de le critiquer est certes faire obstacle au sentier d’Allah et c’est une duperie parmi les gens et la reconnaissance de la vérité ; c’est pour cela, qu’il n’est réservé à ce déshonorant diffamateur que la mauvaise issue, s’il ne prend pas conscience d’enjoindre sa personne au repentir sincère, ce qui estompera son aberration et effacera son mal ; Ibn Al-Mubarak, qu’Allah lui fasse miséricorde, disait : « Quant à celui qui porte des insinuations nuisibles envers les savants celui là verra son au-delà lui échapper ».

Et certes, les voies par lesquelles se propage le dénigrement des savants se sont diversifiées, surtout en notre époque. Tantôt par la critique franche, telle que les accuser de mensonge, de passivité en restant muet face à la fausseté ou d’amadouement envers le gouverneur et tant d’autres accusations calomnieuses que se relayent les mouvements anarchistes et tous ceux qui s’apparentent à leur lignée.

Et parfois, par des indications ambigües telles que la mise en cause de leur âge avancé, qu’ils se font suggérer, qu’ils ne perçoivent pas la réalité concrète des faits, porter le doute sur leur entourage, que leurs jugements critiques résultent de conflits personnels et qu’ils font l’éloge d’inconnus et tant d’accusations préjudiciables similaires toutes aussi grossières qu’ont entrepris de rabâcher ceux qui s’apparentent à la voie des pieux prédécesseurs ; et afin d’accorder à sa personne un raisonnement en vue de les contester ou des les contredire et de mettre leurs jugements aux oubliettes dans l’intention de convaincre ses alliés tout en les détournant des savants.

Ainsi, parmi les châtiments qui s’abattent sur ceux-là, le dévoilement d’Allah en divulguant leurs calomnies qu’ils ont veillé à tenir secrètes dans leurs assises privées ; pourtant leur affaire a été révélée, leurs audios ont fuité et leurs propos se sont propagés malgré une grande précaution et une certaine détermination à empêcher la diffusion. De ce fait, leurs paroles ont démenti leurs actes et s’est réalisée, sur eux, la parole : « Et l’habitude d’Allah de percer à jour les confidences de ceux qui les dénigrent est connue »

Certes, le dénigrement des savants est un grave délit car il altère la confiance qui subsiste entre la communauté et ses inébranlables et notables guides. Tu ne trouveras donc plus qui la dirigera et lui éclairera le chemin. C’est pour cela qu’il relève de la justice que la confiance ne soit plus octroyée à ce dénigrant, que les cœurs en soient détournés ainsi que les visages et ce par usage de la règle héritée : « Certes porter atteinte aux gens du bon héritage est l’une des caractéristiques des adeptes de l’innovation ».

Donc méfiance, oh grande méfiance quant à celui qui donne l’apparence d’idéaliser les savants alors qu’il enfouit en sa personne le contraire de ce qu’il montre et les décrit d’une façon désagréable, les menace de déchéance ou de tomber de très haut. Que ce dénigreur réalise que le défaut reviendra forcément à lui, l’avilissement s’abattra sur lui car la calomnie du savant n’est pas semblable à toute autre.

Abou Hanifa, qu’Allah  lui fasse miséricorde, disait : «  Certes la calomnie portée aux savants demeure une souillure parmi les créatures »

Oh Allah, purifie nos cœurs de la rancœur et nos langues de la calomnie et du dénigrement de nos savants innocents.