أنت هنا:Articles en français»Conseil aux fils de la nation algérienne

Conseil aux fils de la nation algérienne

  • Groupe de prédicateurs
L'Article a été vu 2710 fois

Au Nom d’Allah le Clément et Miséricordieux

Conseil aux fils de la nation algérienne

 

Nos louanges sont vouées à  Allah uniquement et  prière et salut pour celui auquel nul prophète ne succédera.

Ceci dit, Allah –dans Sa Majesté et sa Magnificence- déclare dans Son Livre qui est sans équivoque:

[وَاتَّقُواْ فِتْنَةً لاَّ تُصِيبَنَّ الَّذِينَ ظَلَمُواْ مِنكُمْ خَآصَّةً وَاعْلَمُواْ أَنَّ الله شَدِيدُ الْعِقَاب[الأنفال:25﴿

Ce qui signifie : Craignez donc une épreuve dont les méfaits ne se limiteraient pas aux seuls coupables parmi vous et sachez que les punitions d’Allah sont terribles ﴿  [Verset 25 de la Sourate « Al-Anfal »]

Que peut constater toute personne qui  observerait l’état de notre Nation musulmane et les évènements qui se déroulent au sein des multiples états musulmans? Ces faits se succédant rapidement… tous ces facteurs qui sapent la gloire de la Nation et réduisent sa force… qui enhardissent l’ennemi; rendant ainsi interminables des crises de tous genres, et transformant notre Nation en cible (facile) pour tout amateur de joute; la réponse découle en toute évidence : tout ceci dévoile  l’hostilité viscérale, le complot malsain et d’un plan, de bassesse entaché, que ceux qui ne sont pas musulmans ourdissent et mènent machiavéliquement. Ces actions paraissent parfois sous la forme d’actions violentes et brutales dont les pays musulmans sont le théâtre. La cible visée est la Religion de notre nation et son unité qu’ils veulent détruire.

Les moyens utilisés pour aboutir à cette fin sont variés : relativisation  de l’importance de la cohésion des musulmans les uns aux autres au sein d’une communauté dont ils suivraient le cheminement et grâce à laquelle leur parole serait unique, encouragement des scissions et de ceux qui se dévient de la voie de la communauté et s’en démarquent, calomnies dirigées à son encontre, apologie des manifestations que l’on vante sous le couvert du principe de la liberté, de la réclamation des droits confisqués et  de la revendication du pouvoir, appel à l’occupation des rues et des places publiques, éscalade du ton des revendications, embrasement des troubles et instigation de ressentiments réciproques par le biais des médias et des différents moyens de communication dont en résulte une déchirure toujours plus profonde entre les gouvernés et leurs gouvernants. Finalement les conséquences sont : désordres, perturbations, insécurité et accroissement de la corruption.

Face à une telle situation inquiétante et à cet état critique que nombre d’états musulmans vivent,  et dont l’ombre et les maux ont atteint notre pays bien-aimé, l’Algérie, il sied impérativement aux personnes raisonnables et sages qui sont soucieuses de l’intérêt des gens et des pays de conseiller autrui.

En effet, la bienveillance envers la Nation et le désir de la pérennité du Bien en son sein, de lui éviter tous les maux de la déviation et les dangers de la dépravation justifient le devoir de rappeler aux individus, aux différents ensembles de cette Nation, la valeur de l’unité communautaire et son importance. Ceci est impératif pour la protection, le maintien de  la sécurité et des acquis de la Nation, ils doivent leur rappeler de se rattacher à cette communauté, de l’intégrer en toute harmonie et enfin de s’attacher à ses membres, le fondement de ceci revient au fait que cette communauté est le ciment de l’ensemble des musulmans et l’essence même de leur notoriété et réputation, c’est au sein de cette communauté que le musulman adore son seigneur et appelle à Sa voie en toute sérénité et sécurité, les faibles deviennent forts grâce à la communauté, les victimes voient leurs injustices réparées et  les démunis trouvent les moyens qui leur manquent auprès de cette communauté, la mise en garde contre les séquelles des troubles et les maux des révolutions est nécessaire ; car ces perturbations ne lèguent aux gens que de malsains héritages : Pauvreté, famine, conspirations des ennemis, obstacles aux intérêts des gens et du pays et renforcement des apôtres du mal et tous semeurs de la dépravation, ils doivent se dresser tel un rempart contre ceux qui recherchent troubles et maux et provoquent le désordre, ils doivent couper la route aux comploteurs qui abhorrent l’unité de l’Algérie et souffrent qu’elle jouisse de la paix et de la stabilité.

Ceux-ci en appelant à la rébellion et au soulèvement souhaiteraient le retour des années de braise où la mort et la peine régnaient.

Ils doivent faire prendre conscience aux gens du fait que ces révoltes et révolutions ne sont pas parmi les moyens établis par notre religion, l’Islam, qu’il est autorisé d’utiliser pour conseiller, condamner les actes répréhensibles ou repousser le mal et le contenir, il est établi que la règle juridique de l’Islam sur laquelle repose tout intérêt religieux ou relatif à notre vie en général énonce que « les jugements juridiques portés sur les moyens sont exactement les jugements portés sur leurs propres finalités ».

Il est incontestable que les maux qui ont éprouvé la Nation - diminution, défaite, peines et épreuves - puisent leur origine commune dans les péchés, fautes et manquements aux devoirs. Ces devoirs sont la reconnaissance de l’Unicité d’Allah, son obéissance, la persistance sur le droit chemin et la correction de ce qui le nécessite, or Allah - dans Sa Majesté et sa Magnificence - déclare :

[إِنَّ الله لاَ يُغَيِّرُ مَا بِقَوْمٍ حَتَّى يُغَيِّرُواْ مَا بِأَنْفُسِهِمْ[الرعد:11﴿

Ce qui signifie : Allah ne modifie pas le bien-être d’un peuple tant que celui-ci ne périclite de lui-même ﴿  [Verset 11 de la Sourate « Le tonnerre »]

Ceci implique qu’Allah –le très Elevé- n’ôte pas un bien donné à un peuple sauf s’ils se dévient de la voie de la droiture et des bonnes actions sur laquelle ils se tenaient.

Les entailles, peines et blessures de la Nation sont assez suffisantes pour que d’autres en soient rajoutées : Elle a gouté sortes de malheurs et absorbé tant de calamités.. Le feu des épreuves l’a marqué ; différentes doctrines politiques liées à la violence et à la terreur se sont disputé cette Nation ; elle n’a traversé cette épreuve -qui dura ce qu’elle dura- que très difficilement, et ce n’est que par la grâce d’Allah qu’elle en fut soustraite. Il repoussa d’elle les torts et la sauva du désespoir et lui fit connaitre l’apaisement après la terreur.

Rappelez-vous, ô vous qui jouissez de la paix aujourd’hui, rappelez-vous donc ce que vous subissiez auparavant en une époque pas tellement lointaine, et considérez aussi la faveur que vous a accordée Allah - dans Sa Majesté et sa Magnificence, lorsque vos ennemis voulurent vous désunir, mais qu’Il accorda vos cœurs ; Il fit alors de vous des frères par sa grâce, faites donc échouer les projets des apôtres de la discorde dont le dessein est de propager le mal et qui vous dissimulent leur inimitié. Ces gens sont attristés du fait que l’Islam s’élève encore aux plus hauts sommets et du fait que la religion soit encore fermement ancrée dans les cœurs de ses partisans. Ils sont affligés de la sérénité dont jouit le pays.

Allah a dit :       [وَإِنَّ هَذِهِ أُمَّتُكُمْ أُمَّةً وَاحِدَةً وَأَنَا رَبُّكُمْ فَاتَّقُون[المؤمنون:52﴿

Dont le sens est :Sachez que vos fidèles constituent une seule communauté unie. Je suis votre Maître, craignez-Moi ! ﴿  [Verset  52 de la Sourate « Les croyants »]

Enfin, demandons à Allah d’unir nos cœurs du ciment de la Vérité ; qu’Il nous guide et fasse que nous nous accrochions à son lien et que nous suivions Sa religion.

Ô Allah, protège les pays musulmans, et parmi eux notre pays l’Algérie en repoussant les intrigues des comploteurs et les cabales des injustes. Procure-nous la sécurité en nos contrées et évite-nous le mal apporté par les troubles, qu’il soit apparent ou dissimulé.

Et prie –Ô Allah- pour le Prophète digne de confiance Mohammed et salue-le, ainsi que l’ensemble de ses proches et de ses compagnons.

Alger le : 14 Djoumêda El Êkhira 1435 H. / le 15/04/2014 G.

 

 

Les signataires :

Pr. Mohammed Ali Ferkous  

Le cheikh Azzedine Ramdani 

Le cheikh Abd El Ghani Aoussat 

Dr Abd EL Madjid Djemaa  

Dr Abd El Khalek Madi  

Le cheikh Nadjib Djelouah 

Dr Réda Bouchama

Le cheikh Toufik Amrouni 

Le cheikh Lazhar Senigra  

Le cheikh Abd El Hakim Dehas

Le cheikh Omar El Hadj Messaoud

Le cheikh Athman Aïssi