أنت هنا:Articles en français»Mise en garde contre les médias chiites

Mise en garde contre les médias chiites

  • Toufik Amrouni
L'Article a été vu 5124 fois

 

Écrit par le cheikh

Toufik AMROUNI

Traduit de l’arabe par

Aboû Fahîma ‘Abd Ar-Rahmên El Bidjê’î

 

Certes, les chiites s’opposent aux musulmans concernant les fondements de leur religion. Ils portent atteinte au Noble Qour’ên, et suspectent le fait qu’il soit préservé de toute modification ou interpolation. En effet, en 1292 de l’hégire, « un de leurs notables, qui se nomme Houceyn ibn Mouhammed Taqiyy An-Noûrî Et-Tabracî, écrit un livre en quatre cent pages, qu’il intitula Fasl El Khitâb Fî Ithbêt Tehrîf Kitêb Rabb El Arbâb (signifiant en français Trancher la discussion en prouvant l’interpolation du Livre du Seigneur des seigneurs). Il y a compilé des centaines de citations et des dizaines de textes provenant des émérites chiites et de leurs imams, qui affirment cette prétention vaine et perdue. Cet ouvrage est publié en Iran en 1298 H. »

De même, les chiites divergent avec les musulmans sur le statut des Compagnons -qu’Allâh les agrée-, qui sont en fait les témoins de la Révélation, et les rapporteurs de l’islam. Les chiites les blasphèment de façon franche et claire, et jugent qu’ils ont tous apostasié, excepté six ou sept Compagnons. Ils utilisent à leur encontre les jurons les plus offensifs et les pires insultes, plus particulièrement les deux Ministres du Messager d’Allâh -prière et salut d’Allâh sur lui- : Aboû Bakr et ‘Oumar, ainsi que leurs filles respectives : ‘Â’icha et Hafsa, qu’Allâh les agrée tous.

En outre, les chiites ont anciennement fondé un État dans notre pays (l’Algérie), qui est l’État des Oubeydites (les Fatimides), dont on a ensuite transféré la capitale au Caire, en Égypte. Durant leur règne, les gens ont goûté aux plus amères misères. Ils ne se sont délivrés de leurs jougs qu’après la chute de leur pouvoir.

À ce sujet, Ibn Kathîr a dit dans sa Chronique (16/456) : « Ils furent des califes des plus arrogants, des plus tyrans et des plus iniques ; et ils furent des rois ayant la conduite la plus impure, et le tréfonds le plus pernicieux. Dans leur État, les hérésies (innovations religieuses) et les actes répréhensibles se propagèrent, et les corrupteurs se multiplièrent ; les pieux parmi les savants et les adorateurs se firent de plus en plus peu fréquents, et, sur la terre du Cham, An-Nousayriyya, Ed-Dourziyya (les Druzes) et El-Houcheychiyya foisonnèrent, et les Européens dominèrent entièrement les côtes du Cham. »

Dans ce même rapport, Edh-Dhahabî rapporte dans sa Chronique (7/460), qu’Aboû El Hacèn El Qâbicî a dit : « Ceux que ‘Oubeyd Allâh et ses fils avaient tués étaient au nombre de quatre mille hommes, d’entre les adorateurs et les savants, et ce à Dâr An-Nehr dans le supplice [littéralement, la demeure de l’immolation] ; ils tentaient de les amener à renoncer à invoquer l’agrément d’Allâh pour les Compagnons, mais ils ont choisi de mourir [que de satisfaire les ‘Oubeydites NDT]. »

Et, aujourd’hui, quand ils ont instauré un État en Orient, fondé depuis plus de trente ans avec le soutien des juifs et des chrétiens, ils se sont adonnés à la diffusion de leur fausse religion, et tâchent de répandre le chiisme et d’exporter leur révolution dans toutes les contrées du globe. Pour y parvenir, ils utilisent tout ce qu’ils peuvent comme moyens, consacrant ainsi les moyens d’information massive et les télécommunications, notamment par la création de chaînes satellitaires en commençant avec la chaîne (El Kewthar), créée en 1980, et ensuite la chaîne (El Manâr) en 1991, qui dépend du Hezbollah (cette dernière a débuté en tant que chaîne terrestre, puis ils l’ont transformée en chaîne satellitaire en 2000) ; et après, l’apparition des chaînes chiites a pris un rythme vertigineux pour ainsi donner naissance à des chaînes multiples telles que (Ehl El Beyt), (El ‘Êlem), (El Ma‘êrif), (El Fourât), (El Anwâr), (El ‘Irâqiyya), (El Michkêt), (Ez-Zahrâ’), (El Îmên), (El Ghadîr), (Ed-Dou‘ê’), (El Mehdî), (El Feyhê’), (Eth-Theqaleyn), (El Ewhed), (Bilêdî), (El Mècêr), (El Fourqân), (Êfêq), (Kerbalê’), (El Eflêm El Îrâniyya), (An-Na‘îm), (El Wihda), (El Houdjdja), (Es-Salêm), (El ‘Ehd), (El ‘Adêla), (El Koût), (NBN), (El Hêdî), (El Imêm El Houceyn), (12 imams), (El ‘Aqîla), (Nabe’), (Sawt El ‘Itra), (Es-Sirât), (El Ittidjêh), (El Walêya), (An-Nadjef), (Nehnou), (El Baqî‘), (Qanêt Fewrateyn), ou les (quatorze) faisant allusion aux quatorze hommes impeccables, qui sont les quatorze imams, le Prophète -prière et salut d’Allâh sur lui- et sa fille Fâtima -qu’Allâh l’agrée-. D’autres chaînes ont été conçues spécialement pour les enfants, telles que la chaîne (Tâha), (El Hêdî) et (Houd’houd). Parmi les dernières chaînes, il y a celle nouvellement ouverte par le pernicieux Yêcir, ainsi que d’autres dont le nombre dépasse trente-cinq chaînes chiites.

Beaucoup d’entre elles s’infiltrent dans nos domiciles afin de propager leurs fabulations, leurs faux, leurs égarements et leurs impostures en faisant croire que les chiites sont le symbole de la résistance à la mécréance et la tyrannie, qu’ils sont le modèle unique qui défend la communauté islamique et protège ses objets saints, et que leurs révolutions frayent la voie à l’instauration de l’État que va fonder leur mahdi disparu dans le sirdêb (qui signifie cave ou sous-sol) depuis environ 1200 ans ! Ce dernier n’acceptera dans cet État que celui qui est chiite !

Par ailleurs, les chiites ne se lassent jamais de vilipender toute personne qui les contredit, et ce en jetant sur elle l’opprobre et en s’efforçant de déformer son image. Ainsi réservent-ils la plus grande part de défiguration et de profanation aux deux termes d’El-Wahhêbiyya et d’As-Salafiyya. De fait, ils leur imputent la conséquence de toutes les calamités et les crises dont souffrent aujourd’hui les musulmans. Ils considèrent également qu’ils (les salafis) sont une entrave insurmontable face au rapprochement entre le chiisme et le sounnisme. C’est pourquoi ils taxent de wahhêbi ou de salafi toute personne ayant dévoilé leur faux, ou dénoncé leur défaut. Ils veulent de la sorte jeter de la cendre dans les yeux (dissimuler la vérité), et faire penser à quiconque les regarde ou les écoute que leur différend avec ces derniers est pareil à celui du reste des Gens de la Sounna avec eux. Alors que cela constitue en réalité un faux on ne peut plus catégorique. C’est une analogie asymétrique. Car le différend des chiites avec tous les partisans de la qibla (les musulmans) concerne bel et bien les fondements même de l’islam.

Ainsi, les chaînes télévisées sont devenues l’arme redoutable dont se servent les chiites. Cette arme peut être plus dangereuse et plus destructrice que leur arme nucléaire. Cela parce que plusieurs sphères s’opposent à cette dernière, contrairement à la première (les chaînes télévisées), qui s’affaire dans la douceur et accède à nos foyers en s’y faufilant, afin d’agir dans les cerveaux de nos garçons, nos filles, nos hommes et nos femmes sans pour autant qu’il y ait quelqu’un pour lui faire front de la façon la plus appropriée.

Néanmoins, il se peut que certains parmi nous sous-estiment le danger qu’encourent ces télévisions, et en conçoivent qu’il s’agit de médias par lesquels on remplacerait la déchéance médiatique prévalant. Mais, ces pauvres hommes n’ont pas su qu’ils sont telle une personne qui se protège de la chaleur par le feu. En effet, la réalité de même que la fonction de ces chaînes est d’aplanir le chemin pour la terrible expansion chiite, qui menace les États et les sociétés sounnis (sunnites), non seulement dans leur religion et croyance, mais aussi dans leur identité, leur sécurité territoriale ! Y a-t-il alors quelqu’un d’attentif ?    

Les chiites n’ont également pas manqué d’exploiter l’Internet. Ils ont de ce fait créé nombre de sites chiites dépassant des centaines et en plus en différentes langues. Afin d’exposer leur obédience, ils procèdent par des styles séduisants propres à duper ceux qui ont un savoir faible en la matière et une clairvoyance insuffisante. Et peut-être la chose qui attire davantage l’attention de celui qui visite leurs sites et forums spécifiques aux chiites d’Algérie -prétendent-ils-, est qu’ils parlent de gens qui se sont convertis à l’obédience chiite, après avoir abandonné la croyance des Gens de la Sounna, ils les nomment « les clairvoyants », et relatent leurs histoires, la manière de leur conversion, leurs activités après leur conversion, les causes d’avoir embrassé la croyance chiite, les obstacles qu’ils ont affronté et comment sont-ils parvenus à les surpasser ; tout cela avec un style trompeur avec lequel ils leurrent le visiteur en lui faisant croire que leur nombre est en croissance ! Qu’ils sont sortis des ténèbres à la lumière ! Qu’ils ont renoncé à l’égarement pour choisir la guidée ! Qu’ils sont en train de vivre une paix psychologique hors pair après s’être éclairés et avoir adhéré à l’obédience chiite ! Et que leur souhait consiste dans le fait de voir tous les Algériens les rejoindre !!

En vérité, la majorité de ces propos ne sont que futilités et mensonges. C’est une falsification de la réalité, une diffusion d’histoires inventées, pour tenter de brader leur marchandise périmée et leur religion faussée pour les faibles de raison et d’esprit dans le pays de la Sounna. Sinon si leurs histoires-ci étaient conformes à la réalité, ils auraient cité ces clairvoyants « hypothétiques » et ces chiites « informatiques » par leurs vrais noms et en indiquant leurs endroits réels, et non pas en se cachant derrière des surnoms imaginaires et des pseudonymes, au point de ne même pas savoir s’ils sont des hommes ou des femmes, des humains ou des djinns ?!

Aussi, il est des planifications dévoilées qui ne sont plus inconnues, le fait que parmi la stratégie de l’Occident et de l’État juif, leur choix privilégié de répandre le chiisme dans le Monde Islamique. Car les chiites constituent le meilleur allié et l’assistant exemplaire contre l’ennemi commun : « Les Gens de la Sounna ». Pourtant, cette vérité est malheureusement non admise par beaucoup de dupés parmi les gens de la Sounna. Cela par ce qu’ils sont imprégnés par les « gorgées » médiatiques provenant de ces chaînes satellitaires et ces sites Internet qui confondent le faux et la vérité, qui montrent que les chiites ont fait disparaitre les misères des musulmans, qu’ils sont un groupe courageux qui se dresse contre l’Injustice mondiale, et que leur parti a combattu les juifs ! Ainsi que d’autres slogans brillants et fallacieux qui n’ont pas d’existence dans la réalité. Mais ce sont des illusions et des représentations avec lesquelles ils trompent le commun des musulmans. C’est en fait l’aspect exporté pour la consommation publique. Quant à l’aspect caché, c’est ce qui se trame dans les coulisses et dans les salles à huis clos qui les réunissent avec les juifs et les croisés, pour mettre ainsi en route leur alliance et leur entraide dans beaucoup de domaines. Un aspect auquel les  caméras n’ont pas accès, que les radios ne captent pas, que les médias ne transmettent pas et dont les gens ne prennent pas connaissance. Car seul un homme éveillé et bien informé en la matière peut découvrir tout cela.

Voilà la conduite des chiites qui ont fondé leur religion sur le Mensonge et la taqiyya (fait qu’ils exhibent l’inverse de ce qu’ils dissimulent. NDT). Leurs âmes sont alors emplies de complots et d’impostures ; et leur Histoire abonde en ruses et en trahisons contre les Gens de la Sounna.

Nous demandons à Allâh de protéger notre pays ainsi que le reste des pays musulmans des croyances des chiites qui égarent, des maux de leurs médias qui font dévier (les gens), et de nous raffermir dans la Sounna.

→ Pour lire cet article dans sa langue d’origine, aller sur : Article principal